Jardin de la Perrière

Maraîchage biologique à Plédéliac - Côtes d'Armor

La conf par ses portes paroles…

Fest Noz de la conf!!!

En octobre…ne ratez pas le prochain fest noz anniversaire des 30 ans de la conf!!!

171007_AFFICHE festNoz Conf22_2017

A Bras ouvert…

«A Bras ouvert» un petiti film sur la La conf’, ses engagements, ses combats, et la joie d y être..

Petition en ligne

Pour soutenir l action de la confédération paysanne contre le vol des paysans…

https://www.change.org/p/soutien-aux-plaintes-de-la-conf-contre-les-laiteries-pour-extorsion

Nouveaux OGM cachés

Acceuil de paysans congolais

Cette semaine, pour quelques jours, nous recevons deux paysans congolais Philippe et Antoine dans le cadre d’échange entre le Congo et la Confédération Paysanne de Bretagne afin d’échanger, de partager nos savoirs faires et de leur permettre de repartir avec autant de richesses que d’échanges.

Alternatives aux pesticides…

Sur son site internet, la confédération paysanne propose plusieurs portraits de paysanNEs qui ont fait le choix de ne pas avoir recours aux pesticides ou qui utilisent d’autres voies…a lire…

 

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=3448

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=3460

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=3456

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=3450

« L’agriculture paysanne expliquée aux urbains »

La confédération paysanne a réalisé un petit livret humoristique (mais tellement vrai parfois) sur l’agriculture paysanne.. a déguster et à distribuer !

 

http://confederationpaysanne.fr/actu.php?id=3341&PHPSESSID=2b33oi8p3ncdsfk3dkcnb7gam3

carte_voeux_electronique 2015

Lettre d’un paysan à ses camarades

IMGP1658Ami paysan, te souviens-tu du temps où nous représentions une des première force de travail du pays ? De ce temps où notre métier était cité dans les chansons de luttes auprès des ouvriers et des mineurs ?

Qu’en est-il aujourd’hui ? Et qu’en sera-t-il demain ?

Choisiras-tu de rester paysan ou bien de devenir ouvrier agricole aux ordres de multinationales qui te diront quoi planter, où planter, comment le cultiver, comment élever… et qui se chargeront de le vendre à ta place, parce que l’argent, c’est leur domaine. Ils savent stocker, spéculer et vendre. Non pas à celui qui a faim, mais à celui qui paye le plus. La vraie valeur de ton produit, tu ne la connaîtras jamais. Où sera vendue ta production, tu n’en sauras rien. Et le jour où ton produit ne les intéressera plus, ils te laisseront tomber et leurs copains viendront t’acheter ta terre qui ne verra peut-être jamais plus rien naître ou pousser.

Mais tu peux aussi défendre ton métier, sauver la terre que d’autres ont cultivé et que tu vas transmettre aux générations futures pour qu’elles continuent de nourrir les hommes.

La Confédération paysanne lutte pour que l’agriculture reprenne la place qu’elle mérite. Nous sommes capables de faire des produits de qualité. Nous sommes capables de les vendre à leur juste valeur et de connaitre nos clients qui sont souvent directement les consommateurs.Nous créons de l’emploi durable, du tissu social et non pas de la main-d’œuvre que l’on jettera pour aller en exploiter ailleurs.

C’est pour toutes ces raisons que le 28 octobre neuf militants seront jugés devant le tribunal d’Amiens pour avoir voulu dénoncer un projet agricole industriel que nous appelons « l’usine des 1000 vaches ».

Alors nous aimons à croire que nous seront nombreux à Amiens le jour du procès aux côtés d’associations et de citoyens qui luttent contre ce genre d’agriculture. Et si tu ne peux pas venir nous rejoindre, tu peux organiser une action prés de chez toi ou bien mettre un mot de soutien sur ton tracteur ou sur ton banc de marché ou simplement d’en parler autour de toi.

Tout ce que tu pourras faire ami paysan, tu pourras en être fier.

 

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=2973