Les fêtes sont passés et une nouvelle saison s amorce. Comme toute les saisons, en maraichage pour le moins, nous «rebattons toutes les cartes», en effet nos plantes sont toutes des variétés annuelles, qu doivent de fait être ressemés tout les ans. En arboriculture, bien sur les arbres restent plusieurs années, mais la récolte est intimement lié au déroulement de la floraison et au-delà. De la grêle ou un gel tardif peuvent avoir de lourdes conséquences…Ainsi nous attendons…

En ce jour de fin février, nous lisons plus de 20° au thermomètre, l année passé à la même date -9°. Le dérèglement climatique est totalement la, nous sommes en pleine «adaptation»…le calendrier de semis évolue, nous diversifions les variétés et faisons de plus en plus de graines que nous ré utilisons. Ces variétés, de fait, petit à petit s adaptent à notre lieu, au climat changeant. Mais la température est une chose, le manque d eau une autre et pallier au manque de pluie est par contre beaucoup beaucoup plus complexe à anticiper.

Au début de l hiver, 300mètres de haies ont été plantés à la ferme notamment pour nous protéger d éventuelles pollutions(certes il va falloir attendre que les arbres poussent…), mais aussi de l érosion, et du vent. Petit à petit aussi nous allons compléter notre collection de vignes pour pouvoir fournir du raisin de table d ici quelques années…Patience patience…

Humainement, cette année Hélène et Eve Marie compléteront Alain et Olivier que ce soit aux champs ou au marché. Marine, Francesca et Guillaume quand à eux passent en tant que stagiaires quelques semaines à la ferme dans le cadre de formation professionnelle ou de découverte du métier…

J ai toujours voulu ma ferme ouverte et permettant l échange, le partage et la transmission de connaissances et je  le met en application.